[]
[]
[Web Creator] [LMSOFT]
L’institut éducatif Tourny souhaite participer à la construction d’une maison de santé en Côte d’Ivoire et construire une relation de partenariat avec les guides « femmes scoutes » de ce pays.
Cette maison servira de dispensaire pour les soins bénins et l’accueil d’urgence avant l’évacuation vers l’hôpital, à 40 km du village. Enfin, elle aura aussi une fonction de sensibilisation au VIH et de planning familial.

L’intégration des normes et l’assiduité scolaire font souvent défaut aux jeunes accueillis par l’ISE ; la plupart restent enfermés dans leurs problématiques, sans pouvoir se projeter et s’inscrire dans un projet simple. Une expérience comme celle-là peut provoquer un choc culturel : les conditions de vie et de fonctionnement d’un autre pays peuvent avoir de très bonnes répercussions sur des jeunes qui risquent se décourager. En faisant un premier déplacement en Côte d’Ivoire, il s’agit, au travers de leurs expériences personnelles, de saisir une chance pour rebondir et, par ce questionnement, de se positionner sur leur futur.

Malgré les événements actuels, le choix s’est orienté sur la Côte d’Ivoire parce qu’il s’agit d’un pays francophone, ce qui facilitera les échanges ; parce que ce projet humanitaire est pertinent en favorisant l’accès aux soins ; parce qu’une éducatrice de Tourny en est originaire et connaît bien les codes et usages locaux.

Sept jeunes et trois accompagnateurs travaillent activement à la réalisation du projet depuis la rentrée scolaire
2010. Il devrait aboutir à un premier voyage, du 4 au 24 juillet 2011, à Azaguié. Dans l’objectif d’une intégration optimale, chaque jeune sera logé dans une famille du village. Chaque matin, ils participeront à la construction de la maison de santé, ils contribueront à la fabrication des briques qui serviront pour le montage des murs ainsi qu’à la confection du mortier. L’après-midi, ils découvriront la vie sur place, auprès des familles. La dernière des trois semaines sera consacrée à la découverte et à la visite d’une partie de la zone côtière, au sud du pays. Le groupe sera alors logé à Abidjan, toujours chez l’habitant. Du fait de la situation en Côte d’Ivoire, ce projet pourrait être décalé dans le temps, tout en restant dans une perspective d’échanges à long terme.
  
PROJETS